Les outils

Evaluation

Pour le démarrage de cette démarche, une évaluation préalable de la situation réelle de chaque entreprise vis-à-vis des objectifs du programme est nécessaire.

Un tel outil d’évaluation, adapté aux fonctions du commerce chimique, a été développé de façon harmonisée au plan européen, sous l’appellation  » ESAD  » (European Single Assessment Document).

  • Sous forme d’une batterie de questions détaillées, en phase avec les principes directeurs du programme, il permet une analyse fine de chaque situation individuelle.
  • Son utilisation est compatible, aussi bien avec une approche d’auto-évaluation, qu’avec une évaluation par tierce partie.
  • En cas de sous-traitance de certaines fonctions – notamment de conditionnement, stockage ou transport – il appartient aux acteurs directs du Commerce Chimique, d’évaluer leurs sous-traitants au moyen des parties utiles de ce référentiel, et d’en tirer les enseignements propices à un progrès concerté.

Plan de Progrès

Sur la base des enseignements de ces évaluations, chaque entreprise impliquée se doit d’établir ses priorités d’action, au sein d’un plan annuel de progrès.

Elle doit également en mesurer régulièrement les effets, et le réorienter en conséquence, dans une démarche de recherche de progrès continu sur le plan de la maîtrise des risques.

A cet effet il lui est en outre demandé de répondre à des enquêtes d’indicateurs de performance, lui permettant non seulement d’apprécier sa propre évolution sur la base de certains critères objectifs mesurables, mais également de se comparer dans ce domaine à la moyenne de la profession.

Gestion Responsable des Produits

En contrepartie de leur efficacité, certains produits chimiques présentent des caractéristiques dangereuses pour la santé ou l’environnement, avec lesquelles il faut composer par :

  • une évaluation circonstanciée des risques, en fonction des usages et conditions d’exposition,
  • des mesures de prévention et de protection collectives et/ou individuelles appropriées.

D’autres produits – du fait de leur finalité en matière de santé ou alimentaire, ou pour des applications industrielles particulièrement exigentes – impliquent une traçabilité sans faille et une précaution de traitement aux diverses étapes de la chaîne, afin d’éviter toute altération ou contamination.

Afin d’améliorer la maîtrise des risques dans ces divers cas de figure et situations, la profession se préoccupe d’inventorier, d’adapter ou d’élaborer divers guides d’application et procédures appropriées afin de traduire dans les opérations quotidiennes, l’esprit et les objectifs de la démarche globale « Responsible care ».