Nos missions

Le rôle de l’UFCC (PlaquetteUFCC) s’articule autour de quatre axes principaux :

  • Représenter       les intérêts collectifs de la profession, et promouvoir son image,

  • Impulser             toutes politiques et démarches de progrès, parmi ses adhérents,

  • Informer             ses membres, en particulier sur les réglementations,

  • Faciliter              les synergies entre adhérents, ainsi qu’avec divers partenaires de la profession

1- REPRESENTER

Mission première de l’UFCC, la défense des intérêts de la profession s’exerce aux divers niveaux, national, européen et international.

Au plan national,

L’UFCC est en contact étroit avec différentes instances publiques, et selon la nature des questions – générales, ou spécifiques à la profession – exerce ce rôle : soit par l’intermédiaire ou en coordination avec d’autres organisations professionnelles :

transversales :
  • Mouvement des Entreprises de France (MEDEF),
  • Association des Utilisateurs de Transport de Fret (AUTF)
  • Confédération Française du Commerce Interentreprises (CGI)
sectorielles :
  • Union des Industries Chimiques (UIC) et autres syndicats rattachés, à laquelle l’UFCC est membre associé depuis 2004

soit en participant directement à diverses structures de concertation Administrations-Professions, telles que :

  • la Commission Interministérielle du Transport des Matières Dangereuses (CITMD),
  • le Groupe Interministériel des Produits Chimiques (GIPC),
  • le Groupe de travail national sur les sites et sols pollués,
  • la Mission Nationale de Contrôle des Précurseurs Chimiques (MNCPC),

ainsi qu’à diverses consultations ponctuelles orchestrées par d’autres instances publiques, ou organismes experts : DGCCRF, Douanes, ANSM, ADEME, AFNOR…

Au plan communautaire,

L’UFCC participe activement aux groupes de travail de la Fédération Européenne du Commerce Chimique (FECC) qui -par sa représentation permanente à Bruxelles et ses liens étroits avec le Conseil Européen de l’Industrie Chimique (CEFIC) – suit de près les évolutions réglementaires et plaide pour la prise en compte des spécificités de la profession.

Au plan international,

L’UFCC – au même titre que 15 autres organisations professionnelles nationales du commerce chimique des pays d’Europe – adhère au Conseil International des Associations du Commerce Chimique (ICCTA), qui regroupe également diverses associations professionnelles d’Amérique (Etats Unis, Canada, Mexique, Brésil …).

2- IMPULSER

La profession se préoccupe de plus en plus de stimuler, parmi ses membres, l’adoption de démarches volontaires de progrès. Cela concerne en premier lieu la certification qualité selon la norme ISO 9001, et plus récemment la norme environnement ISO 14001. En complément, la profession s’implique de plus en plus – à l’instar de l’industrie chimique – dans un programme volontaire de management des risques en matière de santé, sécurité et environnement, intitulé en France : « Responsible care » Ce programme constitue une priorité majeure pour la profession.

3- INFORMER

Informations générales :

par divers supports, notamment :

  • un bulletin général d’information, traitant principalement des incidences des réglementations sociales, économiques, fiscales, douanières, techniques,
  • des circulaires générales ou ciblées sur certains thèmes spécifiques,
  • des réunions d’information générale, complétant les diverses commissions spécialisées,

renforcés par ce site internet de l’UFCC qui, outre son espace d’information générale en accès libre, comporte également un  » espace adhérent « , régulièrement actualisé, en accès sécurisé.

Informations et conseils à la carte :

Lorsque l’un de ses adhérents directs se trouve confronté à une question très spécifique -notamment réglementaire- sans pour autant se substituer à un conseil spécialisé, l’UFCC s’efforce d’intervenir le plus rapidement et efficacement possible pour accompagner cet adhérent dans sa recherche de solution.

Outils d’accompagnement :

L’UFCC a contribué à la mise en place de divers outils destinés à aider ses adhérents, notamment :

  • en partenariat avec Chimitel, contribution à la création d’un serveur télématique pour la diffusion des fiches de données de sécurité (FDS) ;
  • relations étroites avec l’association AFTRAL, sur le plan de la formation transport/logistique, en particulier pour les matières dangereuses ;
  • pour le programme « Responsible care« , contribution à la mise au point d’un référentiel d’évaluation « ESAD » – relatif à la maîtrise des risques en matière de santé, sécurité et environnement pour la distribution chimique.

4- FACILITER LES SYNERGIES

Les échanges intra professionnels :

Le regroupement, au sein de l’UFCC, d’entreprises ayant des intérêts communs, amène tout naturellement leurs dirigeants à souhaiter davantage se connaître, échanger des informations et confronter leurs points de vue. Ces contacts s’opèrent dans le cadre des commissions permanentes, mais aussi des manifestations organisées – Assemblée générale, Journées Régionales et Challenge de la Chimie (tournoi annuel de golf) – et au delà du cadre national, lors du Congrès annuel de la Fédération Européenne du Commerce Chimique… Le succès croissant de ces rencontres montre à l’évidence que les dirigeants de ces entreprises accordent une grande importance à ces occasions d’échanges informels.

Les échanges avec des apporteurs de services – membres associés :

Pour l’exercice de leurs activités, les acteurs du Commerce Chimique sous traitent parfois certaines fonctions auprès d’opérateurs spécialisés (transporteurs, entrepositaires, traitement de déchets …), ou ont recours à un certain nombre de fournisseurs d’équipements, matériels, emballages spécialisés ou à des prestataires de services divers (experts, conseils, formateurs…). Ces apporteurs de produits/services intéressant les activités chimiques, ont la possibilité de devenir membres associés de l’UFCC, et ainsi de devenir destinataires de ses informations et de participer à ses manifestations.