Assurance-crédit : l’UFCC alerte le gouvernement

24 04 2020

Nonobstant les aides gouvernementales mises en place (notamment le PGE et les report s de charges destinés à aider la trésorerie des entreprises) et qui commencent à être déployées, plusieurs adhérents ont signalé que l’ensemble des assureurs crédits avaient procédé – globalement et unilatéralement (sans explication) – à des retraits ou de réductions de garanties sur un nombre important d’entreprises.

Au-delà du fait que les assureurs-crédit – par ces « faits du prince » – transfèrent sur leurs clients le risque pour lequel ils encaissaient des primes, nous estimons que ces décisions font peser un grave risque de contagion à toute l’économie !

C’est pourquoi, l’UFCC – par l’intermédiaire de son Président Jean Mazeres – a adressé à Monsieur le Ministre Bruno Le Maire un courrier pour :

  • L’alerter de cet état de fait
  • Lui demander de mettre en place un suivi strict des dispositifs mis en place (à savoir « Cap » et « Cap + ») pour mesurer leur effectivité (notamment au niveau du prix).

Lire la lettre adressée à Burno Le Maire en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous : 

 

Ce courrier a permis à l’UFCC de rejoindre un groupe de travail mis en place par le Ministère de l’économie. Celui-ci regroupe :

  • Des assureurs (euler-hermes, coface, aig, atradius,…)
  • Les membres du cabinet de Bruno Le Maire
  • Les organisations professionnelles :
    • Medef,
    • Cpme,
    • Afep
    • Syntec (férération du conseil)
    • France industrie
    • Fédérations des exportateurs de vins et spiritueux
    • Et l’UFCC.

A l’occasion de cette première réunion, tous les clients ont pu confirmer la tendance que nous avions identifiée avec :

  • Retrait et réduction des garanties
  • Procédure unilatérale et sans explications

Nous (les clients) avons pu :

  • Mentionner que cela concernait tous les secteurs de l’économie sans exception
  • Indiquer qu’il était incohérent que les assureurs prennent des décisions unilatérales sans attendre que les entreprises se voient octroyer des aides de l’Etat (PGE, report de charges,…) et qu’à tout le moins il convenait de maintenir en l’état les garanties dans l’attente de la mise en place effective de ces aides.

Les assureurs ont avancé pour leur défense :

  • Qui sont dans l’obligation de pouvoir payer tous les sinistres avec leurs fonds propres (et que l’aggravation des risques ne correspond pas à leur réserve)
  • Que les dispositifs « Cap » et « Cap + » allaient commencer à être proposé cette semaine (même si un des assureur a alerté sur le fait que le prix pourrait ne pas correspondre à l’attente des clients).

Le Ministère a indiqué qu’une nouvelle réunion serait organisée.

L’UFCC est maintenant identifié comme un interlocuteur par le ministère sur le sujet de l’assurance crédit.

Pour assurer une bonne représentation, nous vous invitons à remonter à Mathieu Dufour (m.dufour@ufcc.fr) toutes vos difficultés en termes d’assurance-crédit, à savoir :

  • Retrait et réduction de garanties que vous avez pu subir (en transmettant les éléments factuels : nombre d’entreprises concernées, modalité de l’annonce,…)
  • Proposition de réassurance via les dispositifs « Cap » et « cap + » (en communiquant les tarifs proposés et l’importance de la couverture associée).