Covid-19 - Social

Chômage partiel de droit commun : montant de la prise en charge

Depuis le 1er juin 2020 : la prise en charge de l'indemnité d'activité partielle par l'État et l'Unedic a évolué pour les secteurs où l'activité économique a repris progressivement. Elle est passée de 100 % à 85 % de l'indemnité versée au salarié dans la limite (inchangée) de 4,5 fois le Smic. L'employeur doit désormais financer les 15 % restants. Cela ne change rien pour les salariés qui continuent à percevoir environ 84 % de leur rémunération nette et au minimum le Smic net. À compter du 1er novembre 2020 : un salarié placé en chômage partiel ne touchera plus 70 % mais 60 % de son brut (100 % au SMIC), soit 72 % de son net dans la limite (inchangée) de 4,5 fois le Smic, pour une durée de 3 mois renouvelable une fois. L'entreprise ne sera plus remboursée qu'à hauteur de 60 % de ce qu'elle verse à ses salariés. Elle aura donc un reste à charge de 40 %, contre 15 % depuis le 1er juin. Elle pourra toujours compléter la part de rémunération perdue par le salarié sur ses heures non travaillées.

Pour lire la suite et entrez en contact avec l’expert,
connectez-vous à votre espace adhérent

Pas encore de compte ? Devenez adhérent !



Mot de passe oublié ?

Dernières actualités

De commerçe & de la distribution chimique