Covid-19 - Social

Les salariés et employeurs qui ne peuvent pas travailler pourront continuer à bénéficier du dispositif d'activité partielle de droit commun actuel

Dans le cadre de la seconde vague épidémique, le gouvernement a renoncé à durcir les conditions de l'activité partielle de droit commun jusqu'au 31 décembre 2020. Le chômage partiel classique devait diminuer au 1er novembre 2020 dans les conditions suivantes : les salariés devaient été indemnisés à hauteur de 60% du salaire brut (72% du net contre 84% du net)le reste à charge de l’entreprise aurait dû être porté à 40 %. Cette diminution a ainsi été reportée au 1er janvier 2021.  Du fait du re-confinement, il y a donc un maintien du chômage partiel dans ses dispositions actuelles, et ce, jusqu’à la fin de l’année. Ainsi, les salariés qui seront concernés par ce dispositif du fait de l’arrêt de leur activité, seront toujours indemnisés à hauteur de 84 % de leur salaire net (70 % du brut). Et le reste à charge à assumer pour leur employeur sera maintenu à 15 %. Les secteurs les plus touchés - l’hôtellerie, la restauration, le tourisme ou les clubs sportifs notamment – bénéficient toujours d’un reste à charge nul.

Pour lire la suite et entrez en contact avec l’expert,
connectez-vous à votre espace adhérent

Pas encore de compte ? Devenez adhérent !



Mot de passe oublié ?

Dernières actualités

De commerçe & de la distribution chimique