Food Produits & Application

Food : demande du Parlement européen le retrait du dioxyde de titane de la liste des additifs autorisés

Pour protéger la santé des consommateurs et notamment celle des enfants, le Parlement européen s'est opposé cette semaine à la proposition de la Commission européenne sur les aliments contenant du dioxyde de titane (E171). Les députés européens appellent également à appliquer le principe de précaution et à retirer cet additif, classé comme substance cancérogène de catégorie 2 selon le règlement CLP, de la liste des produits dont l'utilisation comme additif alimentaire est autorisée dans l'Union européenne. Ainsi, à une large majorité (443 voix pour, 118 contre et 135 abstentions), le Parlement a objecté, jeudi 8 octobre, au projet de règlement de la Commission modifiant le règlement n° 231/2012 révisant la définition et les spécifications de l'additif alimentaire E171, sans modifier son autorisation de mise sur le marché.  Justification du Parlement européen Dans sa résolution, le Parlement européen rappelle que l'additif est utilisé dans de nombreuses denrées alimentaires dont raffolent les enfants tels que les bonbons, gâteaux, desserts, crèmes glacées, biscuits, barres chocolatées, produits de boulangerie et de pâtisserie pour conférer aux produits une couleur blanche ou une opacité. Les députés soulignent également que la France a déjà interdit la vente de produits contenant de l'E171 en janvier 2020, en raison d'effets…

Pour lire la suite et entrez en contact avec l’expert,
connectez-vous à votre espace adhérent

Pas encore de compte ? Devenez adhérent !



Mot de passe oublié ?

Dernières actualités

De commerçe & de la distribution chimique