La rémunération des heures supplémentaires et complémentaires effectuées depuis le 1er janvier 2019 ouvre droit à une réduction de cotisations salariales et, dans la limite de 5 000 € par an, à une exonération d’impôt sur le revenu. Mais certaines questions remontent du terrain. Autant de points qui restent à clarifier, pour permettre aux professionnels de la paye d’appliquer le dispositif en toute sérénité. La défiscalisation des heures supplémentaires et complémentaires dans sa mouture 2019 pose un certain nombre de questions. Pour tenter…

Dernières actualités

De commerçe & de la distribution chimique