Novembre 2018 : Rupture à l’occasion d’un AT/MP Le salarié dont le contrat de travail est suspendu en raison d’un accident du travail ne peut voir son contrat rompu que pour faute grave de sa part ou impossibilité de maintenir le contrat pour une raison étrangère à son accident. À défaut le licenciement est nul. Pour le salarié en CDD, le régime est moins protecteur, la suspension du contrat ne faisant pas obstacle à l’échéance du contrat du CDD. Sauf si…

Dernières actualités

De commerçe & de la distribution chimique