GHS / CLP Produits Produits & Application

Onze substances dans le viseur de l'Anses en vue de l'évolution de leur classification

L’Anses fait le point sur les travaux d’expertise qu’elle a réalisés en 2017 concernant la classification de onze substances au titre du règlement n°1272/2008 (CLP). Voici la synthèse de ses travaux par substance : Substance chimique phosphine (CAS 7803-51-2) : proposition de mise à jour de la classification pour la toxicité aiguë de la phosphine en passant de mortel par inhalation de catégorie 2 à 1 au motif que cette substance est massivement utilisée dans des activités de fumigation. La consultation publique de l’ECHA est ouverte jusqu’au 13 avril 2018, divanadium pentaoxide (CAS 1314-62-1) : une proposition de classification sera proposée à l’ECHA en 2018, 2-méthoxyéthyl acrylate (2-MEA) (3121-61-7) : cette substance ne faisant actuellement pas l’objet d’une classification harmonisée, l’Anses propose de la classer comme suit : liquide inflammable, toxicité aigüe, corrosion cutanée, lésions oculaires graves, mutagène sur les cellules germinales, toxique pour la reproduction. Le RAC rendra son avis au plus tard le 30 août 2018, diisooctyl phtalate (DIOP) (CAS 27554-26-3) : cette substance ne faisant actuellement pas l’objet d’une classification harmonisée, l’Anses propose de la classer comme toxique pour la reproduction. Le RAC rendra son avis final au plus tard le 30 août 2018, N-(hydroxymethyl)acrylamide (NMA) (924-42-5) : cette substance ne faisant…

Pour lire la suite et entrer en contact avec l’expert,
connectez-vous à votre espace adhérent

Pas encore de compte ? Devenez adhérent !



Mot de passe oublié ?

Dernières actualités

Du commerce & de la distribution chimique